Tout objet aimé est le centre d’un paradis

tout objet aimé

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous combien vivre et m’entourer d’objets “Feel Good” m’enveloppe d’une douceur infini, me ressource !

L’intérieur de ta maison, c’est comme les vêtements que tu portes, c’est une seconde peau, un cocon.

Si tu t’entoures de ce qui est bon pour toi, des matières, des objets, des musiques tu nourries ta source profonde de bien-ETRE – la petite madeleine de Proust en intraveineuse ! Effet positif immédiat ! Tu inspires. Tu t’oxygènes. Pas un luxe en ce moment non ?!

Je m’explique.
Je me ressource grâce à l’amour qui me lie à ceux qui m’entourent aujourd’hui mais aussi à ceux qui me veillent.

Maman et Mamie, Martine et Marguerite.

La vie étant ainsi faite, elles sont désormais devenu. Anges et Veilleuses. Nous en avons tous.
Qu’à cela ne tienne.
Je n’ai rien forcé. J’ai juste écouté et été attentive.

Marguerite Delahaye, adorait les fleurs – avec un prénom comme celui-là, elle était destinée – le champagne, le contact des siens, vous accueillir dans son canapé avec son immense bienveillance.
Je suis tombée en amour des fleurs après sa mort. Sous toutes ces formes ! EN vrai, en papier peint, en chanson « Changer les choses avec des bouquets de roses”.

J’ai cultivé ce petit rituel magique « Vous prendrez bien une petite coupette ? »

C’est ainsi que, petit à petit, son autre présence s’est incarnée dans la matière pour moi.
Au contact de ces objets, je contacte son amour…si vivant encore! Et j’inspire!

Martine Delahaye dit Maman avait une passion pour les coussins, les bougies, les dessins animés de Disney. Elle s’émerveillait d’un paysage, des couleurs du Maroc et bien plus encore d’un sourire d’enfant. L’élégance et le raffinement était pour elle quelque chose d’important.
J’ai donc, petit à petit, au gré des étapes du deuil, contacter son autre présence à travers un coussin que je touchais, les bougies que j’allumais, La mélodie du bonheur que j’écoutais. Il y a des signes partout pour qui veut bien les voir….

Novalis a eu cette formule magique: « Tout objet aimé est le centre d’un paradis » Combien de petits paradis enveloppent de douceur vos vies d’aujourd’hui ?

Un objet que vous adorez… une musique que vous écoutez sans jamais vous en lassez ? A qui ou à quelle situation est-il connecté ? Je vous propose de me le partager ou bien de l’écrire pour vous même… Quand on écrit les choses, elles s’inscrivent dans la matière et peuvent prendre racine.

Faites le test.
Pendant une semaine, posez-le sur votre table de chevet ou dans votre entrée pour vous accueillir et observer…

“Tout objet aimé est le centre d’un paradis”

Enjoy & Breath !

From Nantes With Love
Anne-Sophie

En musique : Mes joies quotidiennes

https://www.youtube.com/watch?v=0lagRZBvLtw

Pour toi Maman.
I believe in Fairies…

Rendre son Or

rendre son or décoration intérieur

Si être un artisan c’est mettre son art au service d’autrui… Et restaurer c’est remettre en état, rendre son Or…
Alors OUI, 10 fois OUI je suis un artisan de la restauration.

J’ai envie d’accompagner I’Autre à la découverte de qui il est en lui donnant accès à sa nature, son Or – Si imparfait et si parfait à la fois – Observer & accompagner la rencontre de l’autre avec lui-même et la paix qui s’installe dans cet alignement..

J’ai encore envie de contribuer à restaurer de vieilles pierres, une belle maison que les années ont patinées…lui rendre son Or.

Restaurer, c’est parfois passer par des phases de chaos… là ou tu déconstruis pour construire autrement.
Avec infiniment de gratitude pour ce qui a été et d’envie pour ce qui va être.

Restaurer c’est avancer pas à pas, brique par brique pour s’assurer de la solidité de la base pour pouvoir passer au niveau supérieur.

Pour aller vers l’ensemble, merveilleusement unique et si beau.

Nous sommes tous de cette beauté…il y a juste parfois quelques couches de peinture en trop dessus… 🙂

From Nantes, with LOVE,

Anne-Sophie

« Je veux plus… je veux vivre un conte de fée »

Conte de Fée

L’entendez-vous cette réplique ? Réponse de la magnifique Julia Roberts à l’élégance de Richard Gere !

Je suis une inconditionnelle de Pretty Woman. Viviane Ward, c’est la fille qu’on a traité comme de la merde et qui a fini par croire qu’elle en était.

Ce que j’adore c’est sa métamorphose. Plus elle va s’envelopper de douceur, de bon et de beau pour elle, plus elle va s’aimer et oser poser des choix difficile (dire non à Richard quand on lui propose un appartement) pour aller vers la vie de ses rêves…
« Je veux plus… je veux vivre un conte de fée »
Bon OK ! Julia Roberts est carrément bien armée au départ et le portefeuille de Richard sacrément bien remplie ! Néanmoins, pour moi, c’est la démonstration parfaite de combien le vêtement permet de restaurer l’image qu’on a de soi et réveiller l’amour pour soi !
Si je devais choisir entre toutes ces tenues, celle que je lui préfère c’est peut-être la nuisette toute simple et délicate, l’expression de la beauté sans artifice.
Le vêtement c’est quelque chose qui m’a toujours plu… J’adorais quand maman m’emmenait dans ses petite virée shopping… Surtout le moment où le rideau s’ouvrait pour la voir comme transformée par le vêtement qu’elle essayait.

Je me suis interdit d’imaginer en faire un métier – j’en avais alors une image bien superficielle… à tort…

Cette passion m’a rattrapé et j’ai décidé d’en faire aussi mon métier ! Accompagner des hommes et femmes a s’entourer de ce qui est bon et ajusté pour eux… je le faisais pour l’intérieur de leur maison; je le fais maintenant aussi pour leur corps.

Et je m’émerveille…

Je vous détaille la manière avec laquelle je souhaite l’offrir dans un prochain post.

Si ça a attisé votre curiosité, mettez le moi en commentaires.

Je vous envoie des étoiles plein les yeux !

Anne-Sophie

En musique Roy Robinson – Pretty Woman

https://www.youtube.com/watch?v=0wPQIJrvv18&t=31s

Ce qui fait la beauté d’un intérieur appartient à chacun

On peut ériger de grands principes de décoration qui ont l’avantage de poser un cadre.
Des couleurs douces et claires pour les chambres.
Des couleurs vives et chatoyantes pour les pièces ou la vie s’anime.
Du noir pour encadrer, mettre en abîme.
Du blanc pour apporter de la clarté…

Mais le bienêtre appartient à chacun.
Des objets qui sont, pour vous, le centre d’un paradis.
Des matières qui vibrent à l’unisson de vos corps.
Des formes qui vous accueillent et vous enveloppent de tant de justesse.

Pour moi c’est un peu comme une mélodie qui vient bercer ou faire twitter le quotidien de nos vies. Elle est propre à chacun d’entre nous et se joue parfois à plusieurs mains.

En images La Villa Fleurie. Une partition à 12 mains pour parents et enfants enthousiasmants !